Le GDAB (Groupement de développement de l'agriculture biologique) est le groupe qui rassemble les producteurs certifiés bio ou en conversion dans l'Indre depuis 1986. Depuis 2011, les transformateurs bio, les collectivités, les personnes morales ou consommateurs peuvent également adhérer à l'association.

 

Le GDAB fait vivre la bio quotidiennement sur son territoire: Informer, sensibiliser, mobiliser, construire un nouveau modèle, apporter une expertise, mutualiser les expériences, …

 
Créé par les producteurs en 1986, le GDAB est devenu l'acteur incontournable du développement de l'agriculture biologique dans le département. Il a aussi pour objet la défense des intérêts juridiques et éthiques du métier d'agriculteur biologique dont il assure la représentation départementale.
 
Le GDAB est l'interface entre la profession, les pouvoirs publics et la société civile. Il sensibilise les responsables politiques aux enjeux de l'AB et fait évoluer les politiques publiques.
 
 

Le bureau

 

Le GDAB est géré par un conseil d'administration composé de 12 administrateurs et de 3 administrateurs stagiaires.

 

  • Président : Emmanuel Bourgy, polyculteur et pisciculteur à Mézières-en-Brenne
  • Vice-président : Benoît Chevassus, polyculteur éleveur de bovins allaitants à Sazeray
  • Secrétaire : Philippe Le Lan, producteur de semences et plants, de fruits et de légumes à Neuillay-les-Bois
  • Vice-secrétaire : Michel Mousset, producteur de légumes à Velles
  • Trésorier : Michel Neihouser,
  • Vice-trésorier : Robert Lefavre, producteur céréale et alimentation animale

 

L'animation

 

Aline BOURSAULT

 

Nos coordonnées

 

Maison de l’Agriculture, 24 rue des Ingrains, 36000 CHATEAUROUX 
Tél. : 02 54 61 62 51 / Fax : 02 54 61 62 53
Courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. et Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Les groupes de travail

 

Les groupes de travail, créés à l'initiative des producteurs, permettent aux adhérents de se regrouper par thématique dans un projet de développement.

Les agriculteurs bio ont l'opportunité de participer aux 5 groupes de travail suivants :
 
-         le groupe maraîchage  a pour objectif de mettre en place des achats groupés (semences, matériels, …) mais aussi d'organiser des rencontres pour échanger sur des sujets techniques (planification, auxiliaires, typologie des sols, …) à l'occasion de tours de champs et de formations.
 
-         le groupe TCS et semi direct en bio : l'objectif des agriculteurs de ce groupe est de mutualiser leurs essais, d'organiser des visites de fermes et de rencontrer des intervenants spécialisés dans le but de cultiver bio en semis direct.
 
-         le groupe atelier de transformation collectif en lait bio : ce groupe a pour objectif de transformer le lait bio pour en assurer un débouché local et une meilleure valorisation. Des visites d'ateliers de transformation et des stages sont en cours pour construire un projet.
 
-         Le groupe atelier de découpe multi espèces et de vente collective souhaite construire un atelier de découpe multi espèces pour les éleveurs qui souhaitent valoriser leur production (bovin, ovin, porcin) en vente directe. De plus, les éleveurs étudient également la vente collective de leurs produits (magasin de producteurs, achat en commun d'un camion frigorifique, marchés, …).
 
-         Le groupe de développement d'une micro filière piscicole a pour objectif de développer la filière piscicole bio dans l'Indre et dans les régions limitrophes. L'étude de nouvelles recettes et l'allongement des périodes de pêche sont les 2 axes sur lesquels les pisciculteurs travaillent aujourd'hui. La plupart des agriculteurs voient dans ce projet une opportunité de mieux valoriser leurs étangs et d'en faire une véritable activité de diversification sur leur ferme.
 

 

 

Agenda-colonne

actu-colonne

Ils témoignent

  •    "Pour la fabrication de nos pâtes, nous utilisons un savoir faire traditionnel"

  •    "Ce qui me pousse ? L’envie d’être un bon technicien, et de chercher à faire toujours mieux tout en respectant la terre !"

  •    "Ce qui me pousse ? L’envie d’être un bon technicien, et de chercher à faire toujours mieux tout en respectant la terre !"

  •    “Dans la famille, l’agriculture biologique est devenue un mode de vie, presque une philosophie.”  

Tous les témoignages