Concevoir et gérer un système autonome et garantir le lien au sol

L’agriculteur vise à construire un système agricole que ce soit pour des cultures végétales ou de l’élevage, qui soit basé sur un équilibre écologique permettant le maximum d’autonomie garantissant le lien au sol. Il recycle les déchets et les sous-produits comme intrants sur son exploitation. Il restreint ainsi l’utilisation d’intrants extérieurs.

Préserver les sols

La pratique de méthode de production comme des rotations longues incluant des légumineuses, l’utilisation d’engrais verts, la présence de haies,..., permet de préserver la structure et la biodiversité des sols. Le sol contribue ainsi pleinement à la santé et à l’alimentation des plantes cultivées.

Limiter strictement l’utilisation d’intrants chimiques de synthèse et exclure les OGM


L’utilisation d’OGM est exclue en agriculture biologique. Les intrants sont prioritairement issus de l’exploitation donc également biologiques, ou naturels. L’utilisation d’engrais minéraux faiblement solubles, et d’intrants chimiques de synthèse n’est autorisée que dans des cas spécifiques où des pratiques appropriées ou des produits biologiques ou naturels ne seraient pas disponibles ou néfastes pour l’environnement.

Garantir la santé des plantes et des animaux par des mesures préventives

Des mesures préventives sont préférées pour garantir la santé des animaux et plantes cultivées.
La santé des animaux est préservée par la stimulation des défenses immunologiques naturelles, par la sélection de races et des pratiques appropriées.
La santé des végétaux est préservée par le choix d’espèces et variétés, par des rotations et des méthodes de culture protégeant les prédateurs naturels des nuisibles.

Assurer le bien-être animal et une alimentation saine

Les conditions d’élevage permettent de respecter les besoins propres à chaque espèce. La pratique régulière de l’exercice, l’accès à des espaces de plein air et à des pâturages sont assurés.
L’alimentation est composée d’ingrédients agricoles biologiques provenant prioritairement de la ferme, ou non agricoles naturels.

Agenda-colonne

actu-colonne

Ils témoignent

  •    “Dans la famille, l’agriculture biologique est devenue un mode de vie, presque une philosophie.”  

  •    "Ce qui me pousse ? L’envie d’être un bon technicien, et de chercher à faire toujours mieux tout en respectant la terre !"

  •    "Pour la fabrication de nos pâtes, nous utilisons un savoir faire traditionnel"

  •    "Ce qui me pousse ? L’envie d’être un bon technicien, et de chercher à faire toujours mieux tout en respectant la terre !"

Tous les témoignages