Biocer, à travers sa filiale Normandie Grains Bio, construit actuellement un nouvel outil de stockage et de conditionnement à Marcilly-la-Campagne dans l’Eure. Il sera opérationnel pour la récolte 2019.

 

 

L’équipement de type industriel imaginé par Biocer, coopérative céréalière 100 % bio, marque un changement d’échelle de la bio dans le grand quart nord-ouest de la France. En effet, cette structure allie un outil de traitement des céréales après récolte (nettoyage, triage, séchage, stockage) et une unité d’ensachage de grains et farines de 250 g à 25 kg et big-bags. La capacité de stockage est modulable pour pouvoir suivre les évolutions du marché, de 4 000 à 13 000 tonnes.  
Pour compléter ce premier équipement, un projet de création d’un nouvel atelier meunerie est actuellement en cours de montage, qui permettra à Biocer d’augmenter ses capacités jusqu’à 4 500 t de farines et ainsi de valoriser au mieux les productions des agriculteurs coopérateurs.  
L’atelier d’ensachage est destiné, en premier lieu, aux associés, partenaires et adhérents.

 

Un équipement innovant 

En initiant ce projet, Biocer est à l’origine d’une démarche novatrice qui favorise la structuration de la filière céréalière tout entière, puisque l’outil réunit amont et aval dans un même lieu. Les adhérents de Biocer ont soutenu le projet en investissant dans des parts sociales à avantages particuliers (PSAP).
L’approche structurante et l’engagement des coopérateurs de Biocer ont convaincu des partenaires de tous horizons, coopératives agricoles, transformateurs, distributeurs, établissements publics (Agence Bio, Agence de l’eau Seine-Normandie, Région Normandie), établissements bancaires, dont la Banque publique d’investissement et un investisseur privé de l’économie sociale et solidaire.
Ensemble, ils ont créé la filiale Normandie Grains Bio (Biocer associé majoritaire) qui est chargée de la gestion de l’équipement. Ensemble, ils ont investi dans cet équipement qui marque le changement d’échelle de la bio, à un moment où la demande est en croissance exponentielle.  
 
Les silos opérationnels pour la récolte 2019
Les travaux ont été lancés dès l’été 2018, pour que l’équipement soit opérationnel dès la récolte 2019.

Agenda-colonne

Ils témoignent

  •    "Ce qui me pousse ? L’envie d’être un bon technicien, et de chercher à faire toujours mieux tout en respectant la terre !"...

  •    "Pour la fabrication de nos pâtes, nous utilisons un savoir faire traditionnel"  

  •    “Dans la famille, l’agriculture biologique est devenue un mode de vie, presque une philosophie.”  

  •    “Je suis plus serein depuis que je pratique l’agriculture biologique.”  

Tous les témoignages